Mondialisation et environnement

  Jacques Le Cacheux, économiste (Université de Pau et de l’Adour, Science Po Paris, OFCE) est intervenu, devant des lycéens et des étudiants, à l’IUT TC de La Rochelle le jeudi 4 mai 2017 sur le thème « mondialisation et environnement ». Retrouvez ici un compte-rendu de cette intervention, ainsi que son document de support (diaporama) et des lectures complémentaires sur le thème.

Au cours d’un long développement sur l’histoire des échanges commerciaux, l’amenant à évoquer plus de 2000 ans d’échanges entre les différentes aires géographiques du monde, J. Le Cacheux présente la mondialisation comme un long processus, lent et irrégulier, fait de phases de développement et de repli. Si il présente brièvement les théories économiques traditionnelles du commerce international (avantage absolu, avantage comparatif, DIPP), il fait remarquer l’intérêt d’étudier les échanges dans une perspective de long terme pour notamment expliquer la révolution industrielle. Les échanges qu’entretient l’Europe avec le monde arabe, ou l’Asie, par exemple vont contribuer à la diffusion technologique (la boussole, l’attelage de chevaux, le papier, l’université, la science, …) favorisant ainsi le développement futur des pays d’Europe de l’Ouest.

Alors que Malthus, s’inquiète au XVIIIe siècle de la finitude de la nature, David Ricardo, démontre que l’on peut repousser l’état stationnaire grâce à l’ouverture des marchés nationaux et en développant le progrès technique. Au XXIème siècle, nous faisons, pour Jacques Le Cacheux, à nouveau face à l’intuition malthusienne, d’autant que l’on peut s’interroger, sur la capacité des économies actuelles à s’ouvrir plus aux échanges internationaux, mais également sur l’avenir du progrès technique et de son rythme.

La mondialisation est globalement une formidable source de richesses, en revanche, elle nous fait rentrer dans l’ère de l’anthropocène, époque géologique où l’impact des activités humaines sur le système terrestre est devenu prédominant. Les transports, par exemple, liés au commerce international sont fortement émetteurs de gaz à effet de serre modifiant notamment la composition de l’atmosphère. Les portes-conteneurs, moyen de transport à faible coût, sont une solution de transport particulièrement économique pour les firmes, cependant, cette solution demeure particulièrement néfaste pour l’environnement.

Pour faire face à ces problèmes, que les économistes appellent des externalités négatives, Jacques Le Cacheux défend la mise en place d’une taxe sur le carbone, qui pourrait prendre la forme de la TVA, la taxe sur le carbone ajoutée (TCA). L’enjeu étant d’augmenter légèrement le prix des produits émetteurs de carbone afin de diminuer leur demande, et ainsi de diminuer l’usage de certains transports, afin de réduire l’impact environnemental des activités économiques, rendant certaines productions locales plus compétitives, tout en créant des incitations à développer des transports moins polluants.

En complément:

– Mondialisation économique et financière: De quelques poncifs, idées fausses et vérités (J. Le Cacheux, 2002): http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/revue/2-hs.pdf

– Taxe carbone: TCA contre CO2 (L. Eloi, J. Le Cacheux, 2009): https://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/lettres/311.pdf

– L’ajustement aux frontières, condition de la crédibilité d’une politique européenne du climat ambitieuse (O. Godard, 2012): http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/revue/7-120.pdf

– Une note de lecture sur l’ouvrage: Economie de l’environnement et économie écologique (L. Eloi, J. Le Cacheux, 2012): https://lectures.revues.org/10362

Le diaporama de l’intervention de Jacques Le Cacheux à l’IUT TC  de l’université de La Rochelle:

Echanges internationaux et environnement (La Rochelle, Mai 2017, JLC)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s