Dissertation bac 2018

Dissertation :

« Le salaire résulte-t-il uniquement de la confrontation de l’offre et de la demande sur le marché du travail ? »

Ce sujet invite à mobiliser les connaissances du chapitre de regards croisés « Travail, emploi, chômage » du cours de SES faisant appel à la fois aux apports des économistes et à ceux des sociologues sur la question. La dissertation est une épreuve dont les attentes formelles sont importantes. L’élève doit respecter la méthodologie de la dissertation en SES, en rédigeant une introduction, un développement structuré en parties et sous-parties équilibrées, ainsi qu’une conclusion. Les élèves doivent également s’appuyer sur les documents joints au sujet pour rédiger leur dissertation.

On peut commencer en faisant référence au Code du travail en accroche de l’introduction, qui prévoit que le salaire de base peut être fixé librement entre l’employeur et le salarié par le contrat de travail (sous réserves du respect de certaines dispositions légales).

Le salaire est la rémunération perçue par le salarié en contrepartie du travail qu’il fournit. Le taux de salaire réel (celui qui tient compte de l’inflation, noté w/p) est fixé d’après les économistes néo-classiques par la rencontre de l’offre (les travailleurs) et la demande (les entreprises) sur le marché du travail. Cependant, on peut se demander, dans quelle mesure, le travail est une marchandise comme les autres dont le prix se fixe sur un marché ? Ainsi, nous répondons à la question suivante, comment se détermine le niveau de salaire dans une économie ?

La première partie présente le fonctionnement du marché du travail (offre, demande, équilibre) et la manière dont se détermine les salaires dans un cadre marchand. La deuxième partie, montre que le travail n’est pas une marchandise comme les autres (asymétrie d’information, segmentation du marché) où l’Etat et les partenaires sociaux interviennent.

Sans développer plus ici cette dissertation, on comprend avec la première partie que le salaire est déterminé à l’équilibre par la rencontre de l’offre et la demande de travail que les économistes appellent l’équilibre du marché. Plus le w/p est élevé , plus l’offre de travail est importante et inversement (courbe croissante). Du côté de la demande, plus (w/p) est faible, plus la demande est importante, et inversement (courbe décroissante). L’équilibre détermine les quantités de travail utilisées et le taux de salaire réel. Si l’offre ou la demande de travail varient d’une période à l’autre, alors l’équilibre est modifié, entraînant alors une modification des quantités de travail utilisées et du taux de salaire réel.

Dans ce cadre d’analyse, le marché étant équilibré (O=D), l’économie est en situation de plein emploi, et le niveau de salaire dépend directement du marché. Cependant, la détermination du salaire dépend d’autres éléments.

En effet, dans la deuxième partie, on est amené tout d’abord à relacher les hypothèses du modèle néo-classique (CPP). En effet, le marché du travail est particulièrement segmenté. Le travail est fortement différencié (secteurs, qualifications, expériences, sexes…). Ainsi on observe des salaires différents en fonction des caractéristiques des travailleurs. (cf. document 3) Par exemple, en 2014, le salaire annuel moyen en équivalent temps plein d’une personne sans diplôme est de 20 550 euros, alors que pour une personne disposant d’un bac+ ou plus il est de 41 710 euros, d’après l’INSEE . De plus, il existe sur ce marché des asymétries d’information entre l’employeur et le salarié. Les entreprises ont des difficultés à évaluer la productivité de leurs salariés. Ainsi, afin d’attirer les meilleurs salariés et pour fidéliser la main d’œuvre (réduit les coûts de rotation) elles vont proposer un salaire supérieur au taux pratiqué sur le marché (théorie du salaire d’efficience). Enfin, le travail n’est pas une marchandise comme les autres mais une activité humaine qui nécessite d’être encadré. En effet, le travail a un rôle intégrateur, ainsi, l’Etat intervient dans la relation salariale avec la mise en place d’un salaire minimum et plus largement d’un droit du travail (document 2, SMIC). Le salaire pratiqué dépend donc du droit du travail et de normes collectives propres aux entreprises ou aux différentes branches d’activité. Le salaire dépend également de négociations entre les représentants des salariés et les employeurs. (document 1, négociations professionnelles).

En conclusion, il convient de répondre à la question posée par le sujet, en rappelant que le salaire ne résulte pas uniquement de la confrontation de l’offre et la demande sur le marché du travail, mais également des caractéristiques spécifiques des travailleurs, des politiques salariales propres aux entreprises, des différentes négociations professionnelles (accords de branche ou d’entreprises) mais également de l’Etat et du Droit du travail.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s